RUGBY. Voici pourquoi le XV de France conserve toutes ses chances de gagner le Tournoi des 6 Nations !

RUGBY. Voici pourquoi le XV de France conserve toutes ses chances de gagner le Tournoi des 6 Nations !

Ces derniers jours n’ont pas été les meilleurs pour le XV de France, avec le forfait d’Anthony Jelonch, puis l’absence prolongée de Meafou. Néanmoins, nos Bleus sont encore favoris !

Rappel des faits

Pour se rafraîchir (tristement) la mémoire, le XV de France ne va pas entamer le Tournoi des 6 Nations au maximum de ses capacités. De nombreux joueurs cadres de ces quatre dernières années ne seront pas là. 

Tout d’abord, le tandem Dupont/Ntamack sera bel et bien absent, le premier étant à la disposition de l’équipe de France à 7 en vue de la prochaine échéance olympique. Le second sur le chemin de la guérison suite à une blessure au genou cet été. 

Ensuite, notre guerrier national, Anthony Jelonch, est contraint de lui aussi se retirer, suite à une rupture des ligaments du genou droit. Ce dernier avait vécu une situation presque similaire, il y a un an. 

Le colosse Emmanuel Meafou, qui était très attendu sous le maillot bleu, doit retarder son arrivée sur la scène internationale. Le Toulousain souffre d’une entorse du genou, et sera indisponible trois semaines. 

Le forfait de Thibault Flament, autre toulousain, et également une perte importante pour les Tricolores. Ce dernier avait été un des meilleurs joueurs lors de la dernière Coupe du monde en France. 

Pour finir, certains choix ont fait beaucoup parler, comme l’absence d’Hastoy, de Macalou, de Couilloud ou encore de Villière. 

VOS MATCHS DE RUGBY RACING 92/TOULOUSE ET TOULON/LA ROCHELLE À QUELLE HEURE ET SUR QUELLE CHAÎNE ?VOS MATCHS DE RUGBY RACING 92/TOULOUSE ET TOULON/LA ROCHELLE À QUELLE HEURE ET SUR QUELLE CHAÎNE ?

L’Irlande sans Sexton

Le premier match de cette édition 2024 du Tournoi des 6 Nations pourrait déjà être la finale de la compétition, entre deux favoris au titre. Le 2 février prochain, le Vélodrome de Marseille sera le théâtre de ce choc, qui promet des étincelles. Mais si l’équipe de France est handicapée par l’absence de ses leaders, le XV du Trèfle l’est aussi. 

Les coéquipiers de Peter O’Mahony semblent être au complet devant, mais ce n’est pas la même musique pour les trois quarts. Le maestro Jonathan Sexton n’est pas là, lui qui a pris sa retraite suite à la Coupe du monde. Parmi les titulaires, Hansen manque aussi à l’appel, l’ailier funambule du Connacht est blessé. 

Sans Sexton, nous le savons, l’Irlande n’a pas le même visage, et nos Bleus auront à cœur de remporter ce premier match à domicile. Il y a deux ans, l’équipe de France avait reçu l’Irlande et s’était imposé 30-24. Espérons que l’histoire soit la même. 

L’Écosse, danger numéro un ? 

Le deuxième match du XV de France se jouera en Écosse, dans l’antre de Murrayfield. Pour les Français, c’est toujours difficile de jouer dans ce stade mythique. L’année dernière, la bande à Russell était parvenue à battre celle de Couilloud, sur le score de 25-21, avec un 22-0 en deuxième période ! 

Néanmoins, les Écossais possèdent des failles, notamment dans les moments forts où ces derniers ont du mal à être réaliste. En plus de cela, le XV du Chardon a aussi de grosses absences dans son pack, à commencer par Hamish Watson, qui est à l’infirmerie. Le géant Jonny Gray n’est aussi pas apte à reprendre depuis de longs mois. Pour finir, l’iconique Stuart Hogg a annoncé sa retraite la saison passée, et laisse un grand vide dans le champ profond. 

RUGBY. Les affiches des 8es de finale de la Champions Cup avec Toulouse, la Rochelle et l'UBBRUGBY. Les affiches des 8es de finale de la Champions Cup avec Toulouse, la Rochelle et l’UBB

L’Italie, pour se rassurer ? 

Le troisième match de nos Bleus sera au stade Pierre-Mauroy, à Lille, bien loin de la frontière transalpine. Nos Bleus devraient réussir à passer ce test, tout en sachant que l’Italie n’a plus gagné face à la France depuis 2013, et un match à Rome perdu 23-18. 

Toutefois, les Italiens restent dangereux, et s’améliorent chaque année un peu plus. Les hommes menés par Gonzalo Quesada auront à cœur de venger leur humiliante défaite lors de la Coupe du monde, 60-7. Néanmoins, la marche semble encore un peu haute.  

Le Pays de Galles, plus faible que jamais ?

Que c’est triste de voir le rugby gallois autant à la peine. Cette nation, qui fut un temps parmi les meilleures du monde, est à la traîne ces dernières saisons, et rien ne vient arranger les choses.  

Ces dernières semaines, les nouvelles ne sont pas bonnes, et les forfaits et absences se multiplient. Nous savons déjà que la pépite Louis Rees-Zammit ne sera pas présente, lui qui prépare une reconversion vers le football américain. Puis, l’habituel capitaine, Jac Morgan a déclaré forfait suite à une blessure, tout comme l’illustre Taulupe Faleteau. 

6 NATIONS. Sans Rees-Zammit, Morgan, Faletau ou North, avec quelle équipe va pouvoir se présenter le Pays de Galles ?6 NATIONS. Sans Rees-Zammit, Morgan, Faletau ou North, avec quelle équipe va pouvoir se présenter le Pays de Galles ?

Viennent s’ajouter à cela les retraites internationales de Dan Biggar, Alun-Wyn Jones, Ken Owens ou encore Justin Tipuric. L’arrière Liam Williams est au Japon, et n’est pas sélectionnable, tout comme Tomas Francis qui évolue à Provence Rugby. 

Pour couronner le tout, un certain George North est également incertain, suite à une blessure à l’épaule qui est intervenue en club. Finalement, nous ne sommes pas vraiment à plaindre en France !

Un Crunch pour finir

Quoi de mieux que de terminer sur un beau France/Angleterre, au Groupama Stadium de Lyon ? Eh bien de le gagner, pardi ! La liste des Anglais ne semble pas convaincre tout le monde, de l’autre côté de la Manche, et pour cause, de nombreux cadres n’y figurent pas. 

Pour commencer, le futur joueur du Racing 92, Owen Farrell, ne jouera pas, car ce dernier avait annoncé vouloir prendre une pause internationale après le Mondial en France. Ensuite, l’autre francilien, Henry Arundell, ne peut pas être sélectionné. L’autre pensionnaire du Top 14, Jack Willis, est dans le même cas.

Le surpuissant Manu Tuilagi est quant à lui forfait pour le début de la compétition, et laissera donc le centre du terrain au jeune Ollie Lawrence. Cependant, le XV de départ des Anglais devrait être très compétitif, et le Crunch reste un match à part.

XV DE FRANCE. Paul Willemse retrouve (enfin) le chemin de Marcoussis !XV DE FRANCE. Paul Willemse retrouve (enfin) le chemin de Marcoussis !

administrator

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *