Karim Benzema (Al-Ittihad)

© Icon Sport

L’ancien attaquant du Real Madrid, Karim Benzema, poursuit son parcours en dents de scie en Arabie Saoudite, après une nouvelle brouille. Cette fois-ci avec le manager Marcelo Gallardo.

En 2023, Benzema s’était brouillé avec Nuno Espirito Santo, qui l’avait traité de paresseux avant de le licencier. Le Français subit également la pression de ses propres supporters, qui lui reprochent son manque d’efforts et ses performances insuffisantes.

Après son retour de vacances à l’île Maurice en décembre, avec deux semaines de retard, les relations sont devenues encore plus tendues. À ce moment-là, il a été fortement associé à un retour dans le football européen, l’Olympique lyonnais, Arsenal et Manchester United s’étant tous enquis de sa situation. Son salaire de 100 millions d’euros par an lui permet de rester au Moyen-Orient.

Benzema refuse de s’excuser

Les tensions n’ont toutefois pas tardé à resurgir. Selon Marca, le nouveau manager Marcelo Gallardo lui a demandé de s’entraîner seul cette semaine, ce que Benzema a refusé catégoriquement. A la suite d’une dispute, Benzema a quitté le terrain.

Benzema avait déjà effectué une période d’entraînement en solitaire, après que le club le lui ait imposé, suite à son absence lors de la pré-saison. Gallardo et Benzema ne sont toujours pas d’accord, et Benzema ne s’est pas excusé pour son comportement. Il semble que le natif de Bron restera en Arabie Saoudite pendant encore au moins six mois, mais le chemin de la rédemption semble assez long et il pourrait envisager de passer par l’Europe.